Les Lauréats 2020


La mise au concours lancée le 17 novembre dernier et destinée à venir en soutien des arts vivants s’est achevée le 1er décembre dernier.

De nombreux dossiers nous sont parvenus malgré les délais serrés, témoignant de la vivacité du tissu artistique glandois et régional et confirmant la nécessité de venir en soutien des artistes dont les projets, les créations ont été interrompues en lien avec la situation sanitaire que nous vivons depuis des mois.

La sélection des lauréats a été intense tant la qualité et la diversité des candidatures l’ont rendue difficile.

La Municipalité a ainsi décidé d’octroyer une bourse supplémentaire, portant au nombre de 4 les lauréats.

Ces bourses seront déterminantes pour ces 4 projets de création suspendus : elles permettront soit de franchir une étape, de consolider une carrière professionnelle bien engagée ou encore d’offrir des perspectives concrètes pour une réalisation dans les mois à venir.

Les lauréats sont :

  • Nicole Von Arx, chorégraphe et danseuse, danse contemporaine, pour son projet « Scarlett »
  • Arnaud Schreyer et Elliott Scherrer, pop, post-rock & électro, pour leur projet de composition musicale et premier album
  • Olivia et Rebecca Grobéty, chorégraphe et danseuses, claquettes, pour leur projet de création avec leur compagnie « The rythm sisters »
  • Pierangelo Crescenzio, musicien, Jazz, pour son projet de composition « Mister PC »


Découvrez-les ci-dessous !

 


Olivia et Rebecca Grobéty

Portrait :

Nous sommes deux sœurs inséparables qui adorons danser et chorégraphier ensemble. Tout a commencé quand nous avons fait notre premier cours de claquettes à l’âge de 5 et 6 ans. Nous sommes rapidement tombées amoureuses de cette discipline et n’avons jamais arrêté depuis ! Nous avons représenté la Suisse à de nombreuses compétitions. Nous avons remporté notre premier championnat suisse en 2001, et la même année nous avons obtenu la médaille de bronze aux championnats mondiaux en catégorie duo enfant. Depuis, nous avons pris part aux championnats suisses et mondiaux de claquettes chaque année et avons chacune remporté plus de 60 médailles dans diverses catégories, dont entre autres 12 (Rebecca) et 13 (Olivia) titres mondiaux.

Nous avons commencé à enseigner les claquettes au Centre de Danse Martinelli à Nyon en 2009. Ceci nous a permis de découvrir notre passion pour l’enseignement. Nous formons désormais de nombreux jeunes et adultes de la région et adorons toujours autant partager et transmettre nos connaissances et notre amour pour les claquettes.

Nous avons maintenant des équipes de compétition de haut niveau qui participent à leur tour aux championnats suisses et mondiaux de claquettes et qui ont remporté plusieurs titres. Avec 23 de ces élèves, nous avons notamment pris part à la saison 15 de « La France a un Incroyable Talent » cette année sous le nom « Tap Company OR ». Nous avons désormais notre propre compagnie préprofessionnelle / professionnelle de claquettes « The Rhythm Sisters ».  Nous nous réjouissons de monter notre première création avec ce groupe de jeunes talents suisses !

Quels liens entretenez-vous avec la ville de Gland ?

Avant de devenir professeures au Centre de Danse Martinelli, nous y étions élèves. Nous avons pris de nombreux cours de claquettes, danse classique, etc. dans leurs studios qui étaient à Gland lorsque nous étions petites. Nous avons donc de super souvenirs de ces cours ainsi que des spectacles de fin d’année qui avaient lieu au Théâtre de Grand-Champ. De plus, nous habitons depuis presque deux ans à Gland (Olivia) et Vich (Rebecca) et passons beaucoup de temps ensemble dans la ville et sa région.

Quelques mots sur votre projet : 

Notre projet est de monter une création originale avec notre nouvelle compagnie « The Rhythm Sisters ». Ce sera un spectacle de claquettes qui mélangera également d’autres styles de danse, tels que la danse contemporaine, pour traiter de sujets actuels tournants autour de la vie des femmes en 2021.

Trois mots clés sur votre projet : 

Claquettes / énergie / unité

Un.e artiste à découvrir absolument :

Puisque les claquettes ne sont généralement pas connues du grand public, nous vous invitons à découvrir Fabrice Martin de Lausanne et Daniel Borak de Winterthur. Ce sont deux danseurs de claquettes suisses mondialement reconnus absolument phénoménaux !

 

Pierangelo Crescenzio

Portrait :

Bassiste, arrangeur et compositeur, j’apprends la basse en autodidacte dès l'âge de 14 ans en parallèle à la guitare et l'harmonica. Très tôt, j’ai été attiré par la diversité des courants musicaux que j’entends.Après avoir étudié à la Swiss Jazz School de Berne, j’ai écumé quelques années durant les clubs en passant du jazz à la pop music. Ayant envie d'approfondir mes connaissances musicales, je suis parti étudier la musique à Los Angeles, avec Gary Willis, Jeff Berlin, Scott Henderson parmi tant d'autres. J’ai ensuite silloné l'Europe avec le groupe funky Alfred & the Acid Soul Connection, le groupe pop-rock Taboo et  Laurence Revey, la chanteuse ethno-world. Très vite le rythme des tournées s'alterne -  comme bassiste de la Seat Music Session dirigée par Phil Dankner ou encore avec l’artiste DJ Bobo – avec les séances d'enregistrement et les projets personnels.

Quels liens entretenez-vous avec la ville de Gland ? 

C'est une ville qui me permet de vivre sans pression. Je profite de l'endroit pour me ressourcer, c'est essentiel vu le métier que je fais. Et paradoxalement, j'ai ce côté un peu solitaire, presque ascète. C'est souvent grâce à mon épouse et mon fils que je sociabilise avec les habitants et j'en suis très heureux. D'autre part, même si la variété de lieux manque parfois, je remarque qu'il y a une véritable volonté de rayonner sur le plan culturel, soit par des actions soit en proposant des événements. Gland a un peu ce côté "Ville-Non-Centre" comme Los Angeles où j'ai vécu durant quelque temps. Déséquilibre-Équilibre...

Quelques mots sur votre projet : 

Après l'écriture pour des ensembles plus grands, je prends un tournant radical vers l'essentiel et la liberté, grâce au nouveau trio, Mister PC où sobriété du line-up, justesse musicale ensuite servent une musique contemporaine, vivante, tout en étant originale et audacieuse.

Trois mots clés sur votre projet : 

Tridimensionnel, Anamorphose, Organique

Un.e artiste à découvrir absolument : 

Beaucoup trop...dans le désordre, en voici trois : Christophe Beck, Kamasi Washington, Thomas Morgan

 

Arnaud Schreyer et Elliot Scherrer

Portrait :

Arnaud Schreyer

J’ai grandi à Gland et y ai vécu toute ma vie à l’exception d’une année passée à Londres dans le cadre de mes études d’ingénieur du son (Bachelor artistique). Je suis revenu en Suisse avec l’envie de contribuer à l’émancipation de la musique suisse au niveau international - que ce soit au travers de mes propres projets ou en collaborant avec d’autres artistes. Je pratique la guitare depuis près de 15 ans et je joue en groupe depuis le même nombre d’années.

Elliot Scherrer

Cela fait bientôt 18 ans que je joue de la batterie et des percussions, que ce soit seul ou en groupe. Impliqué dans la scène local au travers d’écoles et d’associations de la région (CheckOneTwo, Go’n’play, Studio M- Corporelle, ...) je suis passionné de musique depuis toujours. Je me produis, en moyenne, une quinzaine de fois par année sur scène à travers mes divers projets.

Quels liens entretenez-vous avec la ville de Gland ?

Nous sommes deux amis musiciens qui habitons à Gland depuis toujours. Nous jouons de la musique ensemble depuis une dizaine d'année et avons créé un studio d'enregistrement appelé Eleven Oaks en cette année 2020 à Gland. Nous jouons également dans une formation nommée Windshelter. Cela fait maintenant plusieurs années que nous gravitons autour de la scène musicale locale au travers de divers projets. Nous assistons à plusieurs des activités culturelles offertes par la commune (Fête de la musique, Afterworks, etc ...) et sommes impatient de voir à nouveau ce genre d'évènement se produire lorsque la situation sanitaire le permettra.

Quelques mots sur votre projet :

Ce projet musical est né lors du semi-confinement en mars 2020. Nous nous sommes retrouvés, comme la plupart de la population, dans une situation qui restreignait toutes nos activités... Ce qui s’est traduit par une augmentation du temps passé derrière nos instruments. De là, sont nées de nombreuses idées de composition musicale et de textes selon un style, loin de la ligne artistique de notre groupe actuel. Par conséquent, les textes et les compositions étaient là et demandaient un nouveau projet de groupe.

Avec ce nouveau projet musical, nous avons pour objectif de produire un album ainsi qu'un vernissage de celui-ci pour la fin d'année 2021. Nous avons l'ambition de nous produire localement et au-delà, mais ce que nous voulons avant tout : partager des émotions.

Trois mots clés sur votre projet :

1) Emotion

2) Ambition

3) Partage

Un.e artiste à découvrir absolument :

Femme Fatale (CH)

ISLAND (UK)

 

Nicole Von Arx

Portrait :

Née en Angleterre et élevée au bord du lac en Suisse, je suis maintenant basée entre Brooklyn (USA) et Gland (Suisse). J’ai étudié la danse Classique, le contemporain et le hip-hop dabord à Nyon et Gland chez Martinelli puis à Genève à Dance Area. Je me suis rendue à New York en 2008 pour étudier à la Alvin Ailey School où j’ai obtenu mon diplôme en 2011. Je me suis également formée au San Francisco Conservatory of Dance, Springboard Danse Montréal, et au Jacob's Pillow Contemporary Program.

Ma carrière de danseuse et d'interprète m'a amenée à devenir soliste au Royal Opera House & Lyric Opera tout en dansant pour Jasmin Vardimon. J’ai travaillé pour Carte Blanche, Company XIV, Romeo Castellucci, The Metropolitan Opera, Loni Landon, Stefanie Nelson et Bryan Arias. J’ai enseigné à Juilliard, Rutgers, Peridance, NYU, Sam Houston State University, L'Impasse Cie Greffe et Dance Italia. Maintenant je crée sous le nom de NVA & Guests. Plus d'infos sur www.nvonarx.com

Quels liens entretenez-vous avec la ville de Gland ?

Gland c’est là où j’ai grandi et aussi où je recharge mon énergie. Depuis plus de dix ans, je voyage soit pour des projets chorégraphiques ou pour des tournées en tant qu’interprète. Gland c’est aussi la ville où j’ai approfondi ma créativité soit aux cours de danse chez Martinelli, quand l’école se trouvait encore à côté de la gare à Gland, soit au CRL à Montoly.

Quelques mots sur votre projet : 

SCARLET est une pièce dynamique et très physique dansée par des danseurs de cultures différentes, d’ethnicités différentes et de corps différents. C’est très important pour moi d’être entourée d’un groupe de danseurs qui représentent le monde dans lequel on vit, riche, universel et multiculturel, et non pas insulaire, élitiste et uniforme.

Trois mots clés sur votre projet : Vibrations, Participation, Mouvements

Un.e artiste à découvrir absolument : Dimitris Papaioannou